L'héritage de l'HGJ
75e anniversaire
Semaine du Patrimoine Juif Montréalais
Histoire

Histoire de l'HGJ: années 1970


1979 :
L'HGJ est nommé hôpital d'enseignement de l'Université McGill.
La Fondation de recherches médicales finance l'installation d'un appareil à tomographie axiale.

1978 :
L'Hôpital change de nom en reconnaissance d'un legs généreux et devient l'Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis.

L'Unité de soins prolongés (36 lits) est ouverte dans le but d'unifier un certain nombre de services dispensés aux patients âgés.

La section d'obstétrique est rénovée et dotée d'installations de soins intensifs à l'intention des patientes à risque.

La chambre des naissances est aménagée dans le cadre d'un projet conjoint des Services de gynéco-obstétrique et de médecine familiale.

1977 :
Vingt-sept lits de soins chirurgicaux de courte durée sont ouverts à l'intention des patients qui doivent être hospitalisés pour un séjour
 variant de 24 à 72 heures.

1976 :
L'Unité Pollack de soins intensifs en néonatologie ouvre ses portes.
Inauguration de la nouvelle bibliothèque médicale.

1975 :
La signature de contrats officialise l'affiliation de l'HGJ à l'Université McGill, aux Services juifs à la famille et au Centre des services sociaux.

1973 :
La Clinique Herzl s'associe au Centre de médecine familiale pour former le Centre Herzl de médecine familiale de l'Hôpital général juif.

L'HGJ est invité à se joindre à l'Institut conjoint hospitalier de Montréal, qui regroupe les hôpitaux universitaires affiliés à l'Université McGill.

L'HGJ devient le premier hôpital au Canada à se doter d'un porte-parole des bénéficiaires.

1970 :
Création de la Fondation de recherches médicales de l'HGJ chargée des collectes de fonds de l'Hôpital.