L'héritage de l'HGJ
75e anniversaire
Semaine du Patrimoine Juif Montréalais
Histoire

Histoire de l'HGJ: années 2000

2007:
Suite à une inspection, fin 2006, du Conseil canadien d'agrément des services de santé, l’HGJ obtient un renouvellement de son agrément pour terme maximum de trois ans. Outre les éloges pour l’équipe en soins oncologiques et le programme du testament de vie, le conseil félicite l’hôpital pour sa coopération interdisciplinaire, son statut comme centre de référence et sa détermination en matière d’amélioration de la qualité, de la gestion du risque et de sécurité des patients.

En avril, l’entrée principale est fermée pour environ 18 mois afin d’accommoder un important agrandissement souterrain de la Division de radio oncologie. Dans le cadre de ces travaux, l’entrée principale ainsi que son hall seront rénovés. Temporairement, l’entrée Côte-des-Neiges devient l’entrée principale.

En juin, après une année passée dans ses nouveaux locaux du pavillon H, le Centre de prévention cardio-vasculaire ouvre officiellement ses portes et offre aux patients conseils, diagnostics et soutien dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires.

Un laboratoire de bio-confinement VIH/Sida de 5 M$ est ouvert au mois de juin, il loge dans l’agrandissement du quatrième étage de l’Institut Lady Davis de recherches médicales. Cette installation de niveau 3

(ultra sécuritaire), la plus importante de la sorte depuis que le dépistage et la recherche du sida sont effecutés à l’HGJ au début des années 1980, est la seconde en son genre au Québec, où il est permis d’effectuer le génotypage clinique.

2006: 
À la conclusion de l’échéancier de construction, en mode accéléré, le Centre du cancer Segal ouvre des portes au public en janvier, sur les quatre étages nouvellement ajoutés au pavillon Cummings (pav. E), l’aile ouest de l’hôpital. (Les quatre autres nouveaux étages logent des installations pour divers services de l’hôpital.) Le centre qui consacre deux étages aux activités cliniques et deux étages aux laboratoires de recherche, met à la disposition des patients atteints du cancer tout ce qui a de plus nouveau en matière de traitements, soins, recherche, prévention et soutien psychosocial, le tout sous un même toit. 

En juin, le Centre du cancer Segal a été officiellement inauguré, suivi par une  importante conférence de presse au mois d’août.

Le Centre de prévention cardio-vasculaire est le deuxième centre de services aux patients à ouvrir ses portes au pavillon H, il étend ses activités pour en occuper le rez-de-chaussée.

Lors du second Week-end pour vaincre le cancer du sein, 2 556 personnes participent et amassent 7,9 M$ pour la recherche et le traitement du cancer du sein au nouvellement complété Centre du cancer Segal.:
À la conclusion de l’échéancier de construction, en mode accéléré, le Centre du cancer Segal ouvre des portes au public en janvier, sur les quatre étages nouvellement ajoutés au pavillon Cummings (pav. E), l’aile ouest de l’hôpital. (Les quatre autres nouveaux étages logent des installations pour divers services de l’hôpital.) Le centre qui consacre deux étages aux activités cliniques et deux étages aux laboratoires de recherche, met à la disposition des patients atteints du cancer tout ce qui a de plus nouveau en matière de traitements, soins, recherche, prévention et soutien psychosocial, le tout sous un même toit.

En juin, le Centre du cancer Segal a été officiellement inauguré, suivi par une importante conférence de presse au mois d’août.

Le Centre de prévention cardio-vasculaire est le deuxième centre de services aux patients à ouvrir ses portes au pavillon H, il étend ses activités pour en occuper le rez-de-chaussée.

Lors du second Week-end pour vaincre le cancer du sein, 2 556 personnes participent et amassent 7,9 M$ pour la recherche et le traitement du cancer du sein au nouvellement complété Centre du cancer Segal.

2005:
L’HGJ fait l’acquisition de six acres de terrains et immeubles avoisinants de la congrégation des Soeurs de Sainte-Croix. En quelques mois, une nouvelle unité d’hémodialyse devient le premier centre de soins aux patients à ouvrir dans le nouvellement désigné pavillon H. Ce pavillon sera exploité pour l’expansion de l’hôpital, dans les années à venir.

En l’espace de deux journées au mois d’août, le Week-end pour vaincre le cancer du sein devient le plus important événement de levée de fonds de l’histoire du Québec. Cet événement attire 3 011 participants pour une marche de 60 kilomètres. Ensembles, ils amassent 9,4 M$ pour la recherche, le traitement et la prévention du cancer du sein au Centre du cancer Segal de l’HGJ.

Un nouveau scanner TEP/CT est opérationnel dans la nouvellement agrandie et rénovée Division de médecine nucléaire.

Malgré une sérieuse épidémie de C. difficile dans de nombreux centres hospitaliers de Montréal et après des efforts impressionnants et concertés par le personnel médical de plusieurs départements, le taux d’infection chute dramatiquement à l’HGJ.

Lancement d’un programme qui permet aux femmes de donner naissance à l’HGJ, tout en étant sous les soins d’une sage-femme.

2004:
Les plans sont dévoilés pour la création du Centre du cancer Segal qui sera un centre intégré et la plaque tournante des activités de recherche existantes et futures reliées au cancer. Le centre sera logé sur les étages nouvellement ajoutés au pavillon Cummings existant (pavillon E, aile ouest).

Une première en Amérique du Nord, les chirurgiens orthopédistes de l’HGJ effectuent le remplacement des surfaces articulaires, une nouvelle alternative au remplacement complet de la hanche.

Durant les rénovations de la salle d’autopsie et de la morgue, l’HGJ installe une salle privée pour les endeuillés, l’une des rares de la sorte dans un hôpital canadien, où la famille du décédé peut se recueillir en paix.

2003:
Suite à une inspection du Conseil canadien d'agrément des services de santé, les membres de la délégation félicitent l’HGJ pour son approche interdisciplinaire aux soins de santé, de ses programmes pour répondre aux besoins des patients, de son engagement à la recherche et pour son réseautage avec les agences et instituts de santé communautaires.

La Fondation de l’HGJ lance sa plus ambitieuse campagne de financement à date, 20 M$, qui s’étendra sur les prochaines années.

Le Centre médecine familiale Herzl inaugure le Programme Goldfarb d’allaitement, une clinique novatrice qui offre information, conseils et soutien aux femmes enceintes et aux nouvelles mamans

L’École Mini-Med de l’HGJ ouvre ses portes, et offre annuellement une série de conférences de vulgarisation de la médecine par des experts de l’HGJ. Sa mission est d’informer le public des connaissances médicales de base ainsi que des nouvelles tendances et découvertes.

Le programme thérapeutique Dr Clown arrive à l’HGJ, avec ses artistes spécialement formés, qui offrent aux patients quelques rires bien mérités.

2002:
Une lignée de thérapie cellulaire, une première canadienne, est lancée à l’HGJ afin de permettre aux chercheurs d’offrir des traitements de thérapie cellulaire et génétique à la fine pointe de la technologie aux patients atteints du cancer.

Le Centre pour la recherche neurotranslationnelle, une première au Québec, est crée afin de traduire rapidement et efficacement les découvertes du milieu neurologique en des applications cliniques.

Le remplacement complet de la cheville, une nouvelle méthode pour soulager les douleurs arthritiques est effectué à l’HGJ, le premier hôpital québécois à effectuer cette procédure.

Inauguration du Centre de prévention du cancer de l’HGJ.

L’hôpital lance son site web.


2001:
La Commission Bédard, nommée par le ministre de la santé provincial pour évaluer la performance et efficacité des hôpitaux, reconnaît l’HGJ comme étant l’hôpital de la région montréalaise avec le meilleur rendement, résultant d’une prime de performance de 1,9 M$.

Les Auxiliaires lancent le programme Lifeline, un système personnalisé de communications, surtout pour les personnes fragiles et âgées qui vivent seules. Il permet d’obtenir de l’assistance médicale immédiate simplement en appuyant sur un bouton.


2000:
L’HGJ lance son processus de planification stratégique.

Les chirurgiens de l’HGJ sont parmi les premiers du réseau McGill – et dans certains cas, les premiers au Canada – à incorporer les chirurgies minimalement invasives dans leurs pratiques.

Lancement du Festival Jazz HGJ, un programme annuel d’une semaine de concerts extérieurs et intérieurs. Cet événement contribue à remonter le moral des patients et divertit le personnel.