Bienvenue
À propos de nous
Expos et ouvrages numérisés (Nouveau)
Recherche par collections
Recherche base de données
Instruments de recherche et Glossaire
Tarifs des services
Avis de droit d'auteur et Conditions de reproduction
Soumettre une demande
Faire un don


 
Faire un don
Archives - Exposition virtuelle

Centenaire du Hebrew Maternity Hospital


Déplacez la souris au dessus de l'image présenté pour voir la légende. Cliquez pour agrandir l'image présenté dans une nouvelle fenêtre.


   L'année 2016 marque le centenaire du Hebrew Materny Hospital. En collaboration avec les Archives juives canadiennes Alex Dworkin  (AJC), nous avons mis sur pieds une exposition virtuelle afin de célébrer cet anniversaire.

 L'histoire du Hebrew Maternity Hospital est intrinsèquement liée à celle de Mme Taube Kaplan, surnommée "Greene Rebbetzin" (Taube Kaplan). D'origines humbles, elle épousa un rabbin et contribua au revenu domestique en enseignement l'hébreu et la religion aux garçons. Après avoir été la principale collectrice de fonds de la campagne visant à établir le Herzl Dispensary, elle fut assez perspicace pour réaliser le sort des femmes juives et le mauvais état des installations d'obstétrique à Montréal. En effet, les soins prénataux étaient minimes, voire inexistants. Les médecins étaient uniquement appelés au moment de l'accouchement, qui résultait souvent en de nombreuses complications pour la pauvre mère ainsi qu'en un danger accru de maladies pour le nouveau-né. Par conséquent, Taube Kaplan fit du porte-à-porte afin de recueillir la somme nécessaire à un nouvel établissement de soins de maternité destiné à la communauté juive. En recueillant sous noirs et petites monnaies, elle réussit à elle seule à collecter 7 000 $. La somme était suffisante pour verser un acompte sur la maison de la rue Cadieux (maintenant Bullion) où elle-même avait sa demeure. Cette maison servit à accueillir le Hebrew Maternity Hospital, qui a fut constitué le 5 Mars 1915 et ouvrit le 19 Novembre 1916.

   L'hôpital a connu un début difficile. Après l'épidémie de grippe espagnole de 1918, le Conseil de santé de Montréal resserra ses normes et l'hôpital dû fermer pendant trois mois. Avec seulement quatorze lits et une chambre privée pour commencer, le manque de places était une préoccupation majeure qui a contraignit les administrateurs de l'hôpital à acheter le bâtiment voisin dès 1919, ajoutant  8 autres lits. Néanmoins, c'était encore insuffisant pour répondre aux besoins de la communauté. Dans la même année, 57 829,25 $ en souscriptions ont été recueilli pour agrandir à nouveau le Hebrew Maternity Hospital, mais la somme amassée ne suffit pas et le projet ne fut jamais réalisé. En 1920, les administrateurs de l'hôpital achetèrent un terrain sur l'Esplanade. Toutefois, les médecins avaient déjà exercé des pressions en faveur de la construction d'un hôpital juif et le lot fut vendu au Montreal Hebrew Old People's Sheltering Home. En Décembre 1920, les administrateurs créèrent un auxiliaire pour les femmes, qui atteignit 850 membres dans les six années suivantes. Ces femmes étaient responsables de l'état alimentaire et sanitaire des lieux, de l'achat de vêtements, des dons, de la fourniture des draps, des friandises pour les patients, etc. Un établissement de soins pré et post-nataux fut également mis sur pieds et l'impact des bons services obstétriques fut notable: la mortalité maternelle était nulle et la morbidité maintenue à un niveau normal pour cette période. Au milieu des années 1920, l'hôpital traitait jusqu'à 400 patients par an. Avec la fondation de la Montreal Clinical Society, réunissant les médecins juifs de la région, la pression pour la construction d'un hôpital juif augmenta davantage. Comme l'accent avait été mis sur la création d'un hôpital général juif qui fournirait un soin plus complet, les conditions au Hebrew Maternity Hospital se détériorèrent. Celui-ci ferma ses portes le 15 Novembre 1928 par la décision conjointe du Comité exécutif et du Conseil médical avec résolution que tous les biens de l'institution passeraient à un organisme compétent. En 1929, la campagne de financement des briques commença  et le premier Hôpital général juif ouvrit en 1934. Tant le Hebrew Maternity Hospital et le Herzl Dispensary furent des précurseurs de l'Hôpital général juif.

   Quant à Mme Kaplan, elle a ensuite tourné son dévolu à la fondation de l'Hôpital général juif et a réussi à devenir l'un de ses principaux collecteurs de fonds. Même si elle a grandement contribué aux trois institutions, elle a toujours refusé d'être honorée, ou d'obtenir une position ou des privilèges d'après la tradition juive de "matan beseyser" (donner à la charité dans le secret). Elle mourut le 11 Août, 1940, au Montreal Hebrew Old People's Sheltering Home.

Pour des lectures supplémentaires, voici « Incorporation du Hebrew Maternity Hospital », « Rapport annuel » (1919) et un extrait de « Jew in Canada » (1926). Cliquez ici pour les descriptions du fonds et des séries dans la base de données en ligne. 

       Incorporation du Hebrew Maternity Hospital (1915)

       Rapport annuel (1919)

  Jew in Canada - Hebrew Maternity Hospital (1926)


   Exposition virtuelle préparée par Janie Tremblay, une étudiante en stage de la School of Information Studies de l'Université McGill.