L’HGJ fait l’objet d’éloges pour l’attention portée aux besoins des jeunes adultes atteints de cancer

Le Centre du cancer Segal de l’HGJ s’est démarqué comme le seul centre médical répondant aux besoins des adolescents et des jeunes adultes atteints de cancer grâce à une clinique spécialisée dotée d’une équipe multidisciplinaire.

La reconnaissance pour cette forme de soins particuliers a eu lieu dans le cadre d’une conférence provinciale sur le cancer, en mai dernier. La Dre Sylvie Aubin, psychologue et chercheuse clinicienne du Programme d’oncologie psychosociale Louise Granofsky à l’HGJ, et le Dr Michael Palumbo, hématologue-oncologue et directeur adjoint de la Division d’oncologie des adolescents et jeunes adultes à l’HGJ ont présenté un exposé.

Les personnes âgées de 18 à 39 ans atteintes de cancer subissent un stress émotif et psychologique particulier, puisqu’ils doivent faire face à la maladie à un moment de leur vie où ils s’attendaient à bâtir leur carrière, trouver un conjoint ou fonder une famille. Même la physiologie du cancer est réexaminée, puisque les oncologues ont découvert que les tumeurs des jeunes adultes peuvent différer considérablement de celles des enfants et des adultes plus âgés.

Les facteurs psychosociaux ont fait l’objet d’une attention particulière de la Dre Aubin et du Dr Palumbo à Montréal, lors d’une conférence de la Coalition priorité cancer au Québec. Selon la Dre Aubin, les spécialistes du cancer de l’ensemble de la province ont été impressionnés de savoir que les adolescents et les jeunes adultes atteints de cancer sont traités dans une clinique hebdomadaire spécialisée, où ils ont accès à une importante équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé.

« Il est rapidement devenu évident que nous comprenions vraiment bien les besoins particuliers de ces patients et que nous étions prêts à déployer des efforts considérables pour eux », a déclaré la Dre Aubin.

 

TD French

Previous article

Les Auxiliaires… pensent à vous

Next article

Un mécanisme clé identifié dans les tumeurs au cerveau meurtrières

Sans Commentaires

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *