Maintenir les bienfaits de la lumière du jour pendant l’hiver

L’automne est un moment de l’année particulièrement agréable : en octobre les arbres se peignent d’une palette de couleurs spectaculaires, novembre nous amène des nuits un peu plus douillettes et en décembre nous mettons fin au désœuvrement de nos écharpes, bonnets et gants qui languissent au fond des placards. Mais, l’automne signale aussi ce que plusieurs n’envisagent pas avec beaucoup de plaisir : les journées plus courtes!

En plein hiver, les heures de lumière naturelle peuvent diminuer de 60 %, ce qui réduit considérablement notre apport en vitamine D. En été, quand nous portons des vêtements moins couvrants, notre peau absorbe une grande quantité de vitamine D par cette simple exposition à la lumière du jour. Mais, ce n’est pas le cas en hiver.

Mais, pourquoi la vitamine D est-elle importante? Parce qu’elle joue un rôle essentiel pour régulariser le taux de calcium, absorber le phosphore et maintenir la santé de nos os et de nos dents.

« En 2007, le magazine Time a inclus la découverte de la vitamine D sur la liste des percées médicales les plus importantes », déclare la Dre Julie Roy, chef adjointe de la Pharmacie de l’HGJ. « La vitamine D est importante parce qu’un apport insuffisant a été lié à plusieurs problèmes de santé. En effet, le résultat des études a révélé qu’une absence ou une insuffisance de vitamine D entraîne un risque accru de cancer colorectal et de cancer du sein. »

« Dernièrement, le rôle de la vitamine comme régulatrice du gène lié aux effets antimicrobiens a suscité un vif intérêt. Nous comprenons mieux le rôle de la vitamine D dans le maintien de l’activité du système immunitaire. »

Les effets d’une carence en vitamine D ne sont pas toujours faciles à déceler. Des symptômes, comme une difficulté à réfléchir clairement, une fatigue inexpliquée, une faiblesse musculaire et des fractures osseuses fréquentes ne se manifestent souvent pas avant une forte diminution du niveau de vitamine D ou une carence soutenue. Les personnes souffrant d’une allergie aux produits laitiers, celles qui suivent un régime alimentaire strictement végétalien ou celles qui préfèrent éviter le soleil courent un risque plus élevé de carence en vitamine D.

Heureusement, plusieurs manières s’offrent à nous pour accroître l’apport en vitamine soleil pendant les mois plus sombres. Les aliments, comme le lait, les céréales enrichies, le yogourt enrichi, les jaunes d’œufs, le jus d’orange enrichi et les poissons gras, comme le saumon et les sardines, regorgent de vitamine D. Prendre des multivitamines contenant de la vitamine D ou profiter d’une journée ensoleillée à l’extérieur de la maison pendant au moins 15 minutes peuvent aussi nous aider.

Nous sommes loin du soleil de la plage, mais au moins nous serons en pleine forme quand nous verrons le premier rouge-gorge au printemps!

Previous article

La réinsertion en milieu de travail d’un survivant du cancer

Next article

Chaire de professeur titulaire pour le chef du Service de médecine d’urgence de l’HGJ

Sans Commentaires

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *