Articles vedettesOctobre 2016

Tu reviens de loin!

Leora Warshawsky (qui tient son certificat encadré) visite l’Unité de soins intensifs néonataux accompagnée (de gauche à droite) du Dr Apostolos Papageorgiou, de son père, le Dr Paul Warshawsky, de sa mère, Deborah Abecassis, de sa jeune sœur Tali, de sa sœur aînée Elana et de la Dre Ermelinda Pelausa, du Service de pédiatrie et de néonatalité.

Leora Warshawsky (qui tient son certificat encadré) visite l’Unité de soins intensifs néonataux accompagnée (de gauche à droite) du Dr Apostolos Papageorgiou, de son père, le Dr Paul Warshawsky, de sa mère, Deborah Abecassis, de sa jeune sœur Tali, de sa sœur aînée Elana et de la Dre Ermelinda Pelausa, du Service de pédiatrie et de néonatalité.

Leora Warshawsky, « une petite miraculée » qui pesait seulement 1 080 grammes (2 livres, 6 onces) lors de sa naissance prématurée à l’HGJ, est revenue à l’Hôpital au printemps où elle a été remerciée officiellement pour avoir elle-même accompli un petit miracle!

Le 28 juin dernier, accompagnée des membres de sa famille, y compris de son père, le   Dr Paul Warshawsky, chef de l’Unité de soins critiques aux adultes, à l’HGJ, Leora a visité la nouvelle Unité de soins intensifs néonataux, située au pavillon K, en reconnaissance d’un don de 4 900 $ versé au Fonds des petits miracles. La plus grande partie de cette somme provenait des cadeaux reçus par Leora à l’occasion de sa Bat Mitzvah, en octobre 2015, augmentée d’un don du Dr Warshawsky.

Leora Warshawsky reçoit un certificat d’appréciation de Roz Rinzler, présidente du Fonds des petits miracles.

Leora Warshawsky reçoit un certificat d’appréciation de Roz Rinzler, présidente du Fonds des petits miracles.

Leora, une étudiante de 8e année, explique que le lien de son père avec l’Hôpital avait été l’inspiration initiale, mais qu’elle et sa mère avaient peaufiné l’idée et décidé d’aider l’Unité de soins intensifs néonataux en raison de sa naissance prématurée à l’HGJ, en 2003.

Deborah Abecassis, la  maman de Leora, poursuit en disant que les invitations à la Bat Mitzvah de sa fille comportaient une carte informant les invités que la moitié des dons en espèces reçus seraient remis au Fonds des petits miracles et, éventuellement à l’Unité de soins intensifs néonataux de l’HGJ. Certains invités ont choisi de faire un don à l’Unité au nom de Leora, en guise de cadeau, tandis que d’autres ont remis les fonds à Leora, qui en a fait don à l’Hôpital.

« Quel geste superbe de la part de Leora! », a déclaré le Dr Apostolos Papageorgiou, chef du Service de pédiatrie et de néonatalité de l’HGJ, qui a guide la visite de la famille Warshawsky au sein de son Service. « Outre ce qu’a fait Leora pour nos bébés, ce don est un élément important pour l’aider à comprendre l’importance de donner aux autres ».

Le Dr Papageorgiou a ajouté que les dons versés au Fonds des petits miracles servent à acheter différents types de technologies qui assurent le confort et le bien-être des petits prématurés.

Previous article

Orientation sur les jeunes lors de la 11e Journée annuelle de recherche en psychiatrie

Next article

Tout d’horizon des médias

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *