Un moment historique dans la vie de l’Hôpital général juif

Chers membres de la communauté HGJ,

Il va sans dire que la journée d’hier, le 24 janvier 2016, restera un moment historique dans la vie de l’Hôpital général juif. Non seulement pour l’hôpital, pour nos patients, pour la communauté et le réseau des soins de santé, mais en particulier pour ceux et celles d’entre nous qui ont eu le privilège de participer au déplacement des patients dans le Pavillon K.

En inaugurant le Pavillon K, nous avons enfin récolté les fruits issus de la créativité, de la persévérance, de la résilience et de l’effort collectif, semés il y a déjà huit ans. Ensemble, nous revivions véritablement ce que les fondateurs de l’hôpital ont dû éprouver au moment où ils ont ouvert ses portes pour la toute première fois, en 1934.

Aujourd’hui, nous sommes les pionniers qui jetons les bases pour l’avenir des soins de santé dans notre communauté. Souvenez-vous de cette journée – c’est le jour où chacun de vous aura contribué à écrire une nouvelle page d’histoire.

Le travail d’équipe qui a caractérisé le déménagement était tout simplement extraordinaire. La passion, l’énergie et le dévouement remarquable de tous ces gens unissant leurs efforts laisseront à plusieurs un souvenir attendrissant et inoubliable. Cela me faisait penser à un orchestre dont tous les musiciens, chacun avec ses différences, s’accordent parfaitement pour produire une œuvre collective, et où chacun apporte une contribution unique qui lui permet d’affirmer « j’ai fait partie de cette réalisation ». Et il n’y a pas de doute, chacun d’entre vous a apporté une précieuse contribution.

Un merci très particulier à Joanne Côté et à son équipe de transition. Les voir en action hier rappelait la prestation impeccable d’un couple de patineurs artistiques évoluant gracieusement sans effort apparent. J’aimerais aussi profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui sont venus travailler bénévolement pour faire de ce déménagement un grand succès.

On dit que pour créer un groupe animé d’un sentiment d’appartenance et d’une vision commune, il faut leur confier un projet à bâtir ensemble. Les efforts consacrés à la tâche assurent la transformation de l’équipe. Comme l’a écrit John Ruskin, « La plus grande récompense qu’un homme obtienne pour son labeur n’est pas ce qu’il en a retiré, mais en quoi cela l’a transformé ». À tous ceux qui ont participé au déménagement des patients hier, à ceux qui ont accepté de rêver, qui ont rivalisé d’imagination et de créativité, et ceux qui ont soutenu ce projet et lui ont permis de grandir dans les moments les plus difficiles, un immense merci au nom de nos patients et de toute la communauté HGJ.

On se demande parfois comment bâtir une organisation qui soit durable. Existe-t-il une formule gagnante? La réalité est que les entreprises qui perdurent sont celles qui se réinventent. Avec le Pavillon K, l’HGJ s’est véritablement réinventé. Nous sommes maintenant prêts à affronter l’avenir avec confiance, et c’est en continuant de nous appuyer sur une tradition vieille de 81 ans que nous deviendrons encore plus solides.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Tagués avec :
Publié dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>